C'est l'impact sonore de l'homme sur la planète. Et il est destructeur.

Connaissez-vous l'anthropophonie ?

En quelques années, les décibels humains ont divisé par deux la biodiversité des sons...

et fait disparaître le silence bruissant de la nature. Des musiciens témoignent dans cet essai d'Océane Pacaud.

à lire dans Switch (on Paper), le média où l'art explique le monde