Colporteur d’art

Chronique par Luc Clément

Sommaire

Aménager une camionnette, plus précisément un Trafic Renault modèle 1984 ; la peindre de couleur acidulée ; y installer des œuvres d’art afin de parcourir les routes de l’arrière-pays entre les Alpes françaises et italiennes. Depuis 1998, il y a, bien sûr, ces rencontres avec le public non initié, ces discussions animées avec des enfants, ces curiosités suscitées et l’appel de l’art, dans ces endroits mêmes où il n’est pas censé exister. Mais il y a, surtout, ce geste de colporteur, fonction sociale disparue, ce vendeur d’objets en tous genres, témoin et complice des rumeurs les plus diverses, acteur de la transmission entre villages et familles éloignées, par-delà les vallées et les cultures.

Lire aussi...


Warning: Undefined array key "tag" in /srv/data/web/vhosts/dev.switchonpaper.site/htdocs/wp-content/themes/switch/inc/class.Filter.php on line 155

Parcourez nos éditions

O. Loys, bal des Incohérents
001
001

Décembre 2021

Découvrir l’édition
Younes Baba Ali, art et activisme en Belgique
01
01

Art et engagement Enquête en Belgique

Découvrir l’édition

Parcourir nos collections