Les artistes refont le monde
Autour du texte
15 juillet 2020

Laurence Bertrand Dorléac
Pour une histoire de l’art moins pure et plus incarnée

Des conséquences de la guerre sur la création, au soi-disant déclinisme européen en passant par les natures mortes et les matières vivantes, l’historienne de l’art Laurence Bertrand Dorléac défend une approche de l’art « moins pure et plus incarnée ». Où l’on comprend les choses en les expérimentant.

Lire aussi...