L’Italie version sèche

Chronique par Luc Clément
Sommaire

Dans le nord de la Sicile, sur un territoire de 90 km2, le visiteur de passage peut découvrir Fiumara d’Arte, un immense centre d’art à ciel ouvert. Sur un terrain désertique et relativement rude – un ancien lit de rivière asséché –, loin des clichés touristiques de la Méditerranée, une vingtaine d’œuvres monumentales, toutes aussi massives que lourdes de sens, forment un parcours étonnant. L’ensemble ne fait certes pas dans la finesse mais son fondateur, Antonio Presti, héritier d’une entreprise florissante de cimenterie, le défend contre vents et marées, et en parle comme d’une lutte contre les maux qui minent son pays.

Parcourez nos éditions

Syndicat
0003
0003

Numéro 3

Découvrir l’édition
Nina Simone 1977
0002
0002

Numéro 2

Découvrir l’édition
0001
0001

Hommage à Jean Dupuy

Découvrir l’édition
The Ice House
0000
0000

Numéro 0

Découvrir l’édition

Parcourir nos collections