Mise en scène identitaire : le musée archéologique fictif de Szabolcs KissPál

Investigation par Ágnes Horváth

Sommaire

Fin 2017 à Budapest, l’artiste Szabolcs KissPál présentait sa Trilogie hongroise, un projet foisonnant qui éclaire aujourd’hui encore d’une lumière singulière la Hongrie de Viktor Orbán, un siècle après le traumatisme du Traité de Trianon qui signa le démantèlement austro-hongrois. Sous les apparences d’une rétrospective historique qui réunirait documents, objets et films retraçant la douloureuse histoire du pays au XXe siècle l’exposition s’ingénie à brouiller les pistes, mêlant le vrai et le faux, pour mettre à nu le difficile héritage d’une nation hantée par de profondes blessures.

Lire aussi...


Warning: Undefined array key "tag" in /srv/data/web/vhosts/dev.switchonpaper.site/htdocs/wp-content/themes/switch/inc/class.Filter.php on line 155

Parcourez nos éditions

O. Loys, bal des Incohérents
001
001

Décembre 2021

Découvrir l’édition
Younes Baba Ali, art et activisme en Belgique
01
01

Art et engagement Enquête en Belgique

Découvrir l’édition

Parcourir nos collections