Edinburgh Arts
Marcher sur la piste des Celtes

Investigation par Déborah Laks
Sommaire

En 1971, Richard Demarco, un galeriste et enseignant écossais à peu près inconnu en dehors de son pays, effectue une tournée des universités américaines de la côte Ouest. Il emmène avec lui des images d’Édimbourg et, lors de présentations aux accents épiques, il expose aux étudiants américains son projet d’école d’été. La ville d’Édimbourg et l’Écosse, loin d’être pensées comme des toiles de fond, sont des acteurs à part entière de l’aventure. Au cœur de paysages sauvages, les étudiants entrent en contact avec la nature tout en découvrant les vestiges d’une culture immémoriale, celte et néolithique. Il s’agit, plusieurs semaines durant, d’éprouver les énergies spirituelles et artistiques du pays, d’en pister les manifestations antiques et contemporaines, de les traduire enfin en œuvres qui seront exposées lors du festival d’Édimbourg. Le succès est complet : Demarco s’appuie sur la passion de la jeunesse américaine pour l’ailleurs, il pointe un folklore vivant, fait de l’Écosse le lieu d’une survivance du passé où culture et spiritualité infusent encore les formes et la vie. Dans ses conférences, le pays devient la patrie d’un New Age mâtiné d’art contemporain, où l’on parle anglais avec des fées et des déesses.

Parcourez nos éditions

Syndicat
0003
0003

Numéro 3

Découvrir l’édition
Nina Simone 1977
0002
0002

Numéro 2

Découvrir l’édition
0001
0001

Hommage à Jean Dupuy

Découvrir l’édition
The Ice House
0000
0000

Numéro 0

Découvrir l’édition

Parcourir nos collections